Accueil ] Remonter ] Plan_Region ] Plan_ville ] Histoire_Locale ] [ RELIEF_GEOLOGIE ] Commentaires_ville ] Commentaires quartier ] Quelques chiffres ]sommaire ] JOURNALPLATEAU58 ]

               

 Géologie et Relief (aperçu)

cliquer pour agrandir

géologie et légende copier.jpg (66592 octets)

La Géologie de Fontenay-sous-Bois

A l'ère tertiaire (il y a environ 70 millions d'années) se sont accumulées des successions de couches de calcaires, de sables et d'argiles au fond des mers peu profondes qui baignaient cette région.

A l'ère quaternaire (il y a environ 3 millions d'années), après l'émersion des terrains et l'installation du réseau hydrographique lié à la fonte de glaciers, les terrains tertiaires sont érodés et la grande plaine alluviale couvrant l'essentiel du Val-de-Marne actuel, d'Ivry à Ablon et au Perreux se met en place. Le climat périglaciaire agissant sur des terrains mous contribue à constituer, sur les versants des reliefs résiduels -en particulier celui de Fontenay-sous-Bois-, une couche épaisse d'éboulis.

A Fontenay ces terrains forment l'essentiel des versants. Ils contiennent une part importante de matière argileuse plastique très favorables à la résurgence de sources dont les nappes glissent, en sous-sol, sur un support imperméable. On retrouve là l'origine du nom de la ville (fontaines). La coupe d'un terrain sur le Plateau indique généralement les couches suivantes:

0.00-0.50m : remblai avec terre végétale
0.50-2.00m : argile beige à ocre + blocs de calcaire
2.00-8.50m : argile verte
8.50-10,00m : marne brune

Ces terrains, relativement instables en fonction de leur hygrométrie, ont valu à Fontenay plusieurs graves désordres dans les structures de ses constructions au cours des périodes passées (Cf: Plan Prévention Risques Majeurs fiche de Fontenay-sous-Bois).

Sur le Plateau, on retrouve, sous la couche de sol meuble, de gros blocs de calcaire ancien, ainsi que des glaises.  De nombreux puits maçonnés de 5 à 6 mètres de profondeur, vestiges des activités maraîchères des siècles passés, existent encore.

La géologie de Fontenay-sous-Bois a été également à l'origine d'activités d'exploitation de carrières de gypse (cf historique en annexe), sur la surface desquelles la mairie a depuis longtemps le projet d'édifier une coulée verte. La propriété encore privée d'une grande partie de cet espace, et la structure extrêmement incertaine de ces carrières partiellement comblées rendent le projet très difficile.

 

Cliquer pour agrandir

relief et légende copier.jpg (107440 octets)

courbes relief.jpg (117011 octets)

 

Le relief de Fontenay-sous-Bois

Il se caractérise par la présence d'un plateau aux pentes relativement raides, s'élevant à une centaine de mètres au dessus du niveau de la mer. Ce plateau est orienté vers l'Est, en direction de la plaine alluviale formée par la Marne dans les déplacements successifs de son cours, ainsi que par la Seine.

Ce relief en butte donne à Fontenay-sous-Bois, ainsi qu'à d'autres villes  situées sur les bords de la cuvette de ce département, un caractère intéressant qui rompt avec la monotonie de quelques autres.

Fontenay voit passer la courbe des 100m qui court vers les villes de Montreuil, Romainville... et où l'on retrouve, naturellement, les constructions des forts militaires édifiés vers les années 1850.

Le versant Ouest de Fontenay, tourné vers Vincennes, est construit en habitat moyen et pavillonnaire autour de rues souvent escarpées et sinueuses. Le versant Est, tourné vers le Perreux et la Marne est essentiellement occupé par le grand ensemble et par une zone de bureaux très modernes. Là encore le relief, habilement exploité par les urbanistes, a permis, par sa diversité et ses ruptures de donner à cet espace très urbanisé une variété dans les perspectives qui a évité le caractère souvent écrasant de ces espaces construits.

haut de la page

Accueil ] Remonter ] Plan_Region ] Plan_ville ] Histoire_Locale ] [ RELIEF_GEOLOGIE ] Commentaires_ville ] Commentaires quartier ] Quelques chiffres ]sommaire ] JOURNALPLATEAU58 ]