Accueil ] Remonter ] Plan_Region ] Plan_ville ] Histoire_Locale ] RELIEF_GEOLOGIE ] [ Commentaires_ville ] Commentaires quartier ] Quelques chiffres ]sommaire ] JOURNALPLATEAU58 ]

Fontenay-sous-Bois en Val-de-Marne

arrondissement de Nogent-sur-Marne

Code postal 94120

A l’extrémité nord du département  et en bordure de la Seine-Saint-Denis, à 4km à l'Est de Paris

Communes voisines : Montreuil-sous-Bois (93) Rosny-sous-Bois (93) Neuilly Plaisance (93) Le Perreux-sur-Marne (94) Nogent-sur-Marne (94) Paris -bois de Vincennes-(75) Vincennes (94).

50781 habitants (Fontenaysiens) au recensement de 1999

51868 habitants au recensement de 1990

Superficie 558 ha

Fontenay-sous-Bois est une des centaines de communes formant l’immense anneau de banlieue qui entoure Paris. Commune moyenne par sa population et sa superficie, Fontenay-sous-Bois n’a pas la notoriété de certaines de ses voisines. Peu industrialisée même dans son passé, mais ayant abrité quelques industries prestigieuses ou connues de tous (pianos Gaveau, sinapismes Rigollot…) Fontenay héberge une population ni vraiment ouvrière, ni vraiment bourgeoise dont une grande partie travaille en dehors de la ville, grâce aux nombreux transports en commun. L’immigration ancienne ou récente se remarque peu et si Fontenay a sa « cité » -ici appelée la ZUP (zone à urbaniser en priorité) environ 20000 habitants-, elle ressemble, à première vue avec son immense zone pavillonnaire plus à une ville dortoir à l’ancienne qu’à une banlieue à problèmes.

Ce qui fait l’originalité et le charme de Fontenay-sous-Bois, c’est sa géographie ou plus exactement son relief. Construite  sur les pentes et le haut d’une colline culminant à 107m, mais aussi en partie basse et plate, la ville offre une étonnante variété de paysages urbains. Du sommet de la ville et même de certaines rues élevées on profite de superbes vues sur le Val de Marne (bois de Vincennes, rocher du Zoo vers le sud) et la Seine-Saint-Denis (Plateau d’Avron, Noisy-le-Grand vers l’est) etc…

Le promeneur parcourra aussi bien de vastes avenues bordées d’arbres variés, des voies paisibles se coupant à angle droit que des rues sinueuses comme il en existe en montagne, et des ruelles étroites et escarpées qui arrachent les mollets. Une autre originalité ce sont les innombrables « villas », mot désignant ici des allées souvent en impasse, bordées de pavillons où les voitures ne peuvent accéder et qui donnent à certains quartiers, un caractère intime un peu suranné et assez mystérieux.

En bordure du bois, on est encore dans un autre univers, cossu voire luxueux : grandes villas aux toits à la Mansart, vastes jardins, petits immeubles soignés entourés de pelouses moelleuses et un reste d’atmosphère « Belle Epoque » très dépaysant en banlieue populaire.

En général à Fontenay-sous-Bois l’habitat pavillonnaire est extraordinairement serré. Les maisons souvent étroites, posées sur une parcelle de terrain étriquée, sont collées les unes aux autres et semblent s’épauler pour mieux tenir dans la pente. Dans la plaine, nom donné par la coutume au versant est du Plateau, se trouvent la Z.U.P et des maisons individuelles de toutes les tailles, de tous les genres et de toutes les époques depuis le début du 20ième siècle.

La Z.U.P présente une très grande diversité d’habitations de type « collectif vertical », d’une architecture généralement banale. Si elle n’est ni sinistre ni rébarbative c’est que les bâtiments, bien espacés les uns des autres, sont entourés d’une belle végétation dense et variée.

Aux beaux jours les buissons fleuris, les feuillages, les pelouses, donnent un air de parc à ce grand ensemble urbain.

Fontenay-sous-Bois n’est donc pas une ville banale, et la parcourir, à pied si possible, et souvent le nez en l’air réservera mille surprises au promeneur curieux de la connaître.

 

haut de la page 

Accueil ] Remonter ] Plan_Region ] Plan_ville ] Histoire_Locale ] RELIEF_GEOLOGIE ] [ Commentaires_ville ] Commentaires quartier ] Quelques chiffres ]sommaire ] JOURNALPLATEAU58 ]