Accueil ] Suivante ]Remonter ] sommaire ] JOURNALPLATEAU58 ]

 Les 2 cantons et les conseillers généraux

cliquer l'image pour l'agrandir

2 cantons copier.jpg (108182 octets)

Le quartier du Plateau s'étend sur les 2 cantons de Fontenay-sous-Bois

 

 

courrier de M.Saint Gal concernant la signalisation

reponse_st_gal.jpg (149583 octets)

Lettre de M.Saint Gal relative à la mise en sécurité de 2 carrefours

Lette G.Saint Gal 150300.jpg (117316 octets)

Nos demandes formulées auprès des 2 conseillers généraux du quartier portent sur les points suivants:
Canton OUEST: (Conseiller Général, Monsieur Christophe Esclattier)

Mise en sécurité du carrefour rue des Moulins/av.de la République (RD 42)
Remise en état de la chaussée de l'avenue Ernest Renan et du trottoir. Cette voie départementale est limitrophe avec Montreuil
Replantation des arbres morts sur cette avenue
Réflexion sérieuse avec le Département sur le transit des poids lourds dans la ville
Intervention auprès du Conseil Régional pour la mise en travaux de rénovation du LEP Michelet
Examen sérieux avec la DDE de la signalisation routière sur le canton

Canton EST: (Conseiller Général, Monsieur Gilles Saint Gal)

Mise en état paysager et fonctionnel du carrefour Faidherbe situé en limites du Val-de-Marne et de la Seine-Saint-Denis
Achèvement des travaux de recalibrage du Bld de Verdun (RD43) et replantations en direction de Montreuil
Replantations d'alignement avenue Joffre (RD 42)
Réflexion sérieuse avec le Département sur le transit des poids lourds dans la ville
Achèvement des travaux d'aménagement en haut de l'avenue V.Hugo (RD 42)
Examen sérieux avec la DDE de la signalisation routière sur le canton
Intervention auprès du Conseil Régional pour la mise en travaux de rénovation du LEP Michelet

Conseil Général = Conseil Départemental…

Conseil municipal pour la commune, Conseil Général pour le département, Conseil Régional pour la région…simples, bien définies dans leurs attributions, ces structures délibérantes de nos différentes collectivités territoriales ne sont pourtant pas toujours bien connues du public.

Le Conseil Général du Val de Marne siège à Créteil. Il est composé de 49 conseillers généraux élus chacun sur un canton (il y a 47 communes dans le département).

Actuellement Fontenay a deux représentants au Conseil Général puisque notre ville est partagée en 2 cantons, leur limite séparant d’ailleurs le quartier du Plateau en deux parties.

Les domaines de compétence de cette assemblée redéfinis par la loi de décentralisation du 2 mars 1982 concernent notamment l’équipement social, la santé, l’enseignement public, les transports, le développement économique, l’environnement, l’action culturelle etc.…

On compte en France 3978 cantons dont 3828 en métropole (chiffres de 1990) et tous ces conseillers généraux décident des actions et du financement d’un grand nombre de projets du département dont ils ont la charge.

L’un des secteurs bien connus de leur responsabilité est celui des collèges dont le département doit assurer, selon la loi, la construction, l’équipement, l’entretien et le fonctionnement ; l’Etat conservant pour ces établissements comme pour les écoles et les lycées la charge des salaires des enseignants ainsi que les choix pédagogiques.

Le Conseil Général assure également la mise en valeur du territoire dans ses infrastructures telles que les routes départementales – nous en avons 3 dans notre quartier – les liaisons ferroviaires, les aérodromes etc.….Il veille au développement économique du département notamment par des aides directes pour l’emploi ou la création d’entreprises, sous le contrôle de la Région, ou par des aides indirectes ou même des exonérations fiscales de la part départementale de la taxe professionnelle ou de la taxe foncière.

Les compétences du Conseil Général sont très nombreuses, leurs effets se retrouvent dans notre vie quotidienne. A la part départementale de nos impôts (taxe d’habitation, taxe foncière sur le bâti et sur le non bâti, taxe professionnelle) s’ajoutent les taxes diverses (EDF, service des mines, droits d’enregistrement etc.…) ainsi que les dotations en fonds d’état. On peut regretter qu’un bilan régulier de l’utilisation de ce très important budget ne soit pas fait, en même temps qu’un compte rendu d’activité des élus de chaque canton. Les élections cantonales sont celles qui suscitent le moins d’intérêt auprès des électeurs, pourtant les Conseillers qui sollicitent les suffrages sont des hommes et des femmes de terrain, élus par un quartier. Il ne faudrait pas que le fait de gérer un budget comme celui département du Val-de-Marne, plus important que celui de certains petits états qui siègent à l’ONU, éloigne les élus des préoccupations « terre à terre » des habitants du canton.

Ceci d’autant plus que, bien que la Constitution garantisse l’existence des Conseils Généraux dont la création remonte à 1789, on peut s’inquiéter de leur avenir par rapport aux Régions, en particulier dans le cadre de l’Europe Communautaire.

Il est indispensable que le Conseiller Général soit, pendant toute la durée de son mandat, attentif aux besoins de son canton et promoteur de son département. Sans cette conception « locale » de son rôle il risque de contribuer, et ce serait dommage, à faire de son assemblée –comme cela s’est produit en Italie – une coquille vide.

Les élections cantonales sont de loin, et depuis des années, celles qui rencontrent le plus fort taux d’abstention de tous les scrutins.

Le partage de la commune de Fontenay-sous-Bois en 2 cantons distincts a fait jurisprudence, en 1977, en ne définissant plus le canton seulement comme une circonscription administrative mais comme une circonscription essentiellement électorale dont les contours flous éloignent un peu l’élu, homme de terrain, des citoyens.

Nous avons demandé aux deux Conseillers Généraux actuels de nous dire, en quelques lignes et avec des exemples précis, ce que le Conseil Général, et en particulier l’Elu du Canton peut apporter au QUARTIER du PLATEAU étant entendu que celui-ci s’étend sur les deux cantons. Leur réponse, dont nous les remercions, pourrait inciter les électeurs à se présenter plus nombreux dans les bureaux de vote.
(campagne des élections cantonales de 1998)

GM

Le point de vue de Monsieur ESCLATTIER Conseiller Général du Canton OUEST

J’aimerais attirer l’attention de vos adhérents sur les trois responsabilités essentielles à mes yeux, qui sont celles d’un Conseiller Général : responsabilités départementale, locale, sociale. Au niveau du Département, le Conseiller Général définit (ou dénonce !) les grandes orientations en matière d’enseignement, de transports, d’action sociale et culturelle, de développement économique, etc…Il vote ensuite les budgets et la fiscalité nécessaires pour mettre en œuvre ces orientations. De celles-ci, il en découle une responsabilité locale concernant par exemple les collèges (subventions, réfections, constructions…) : ainsi, personnellement, je fais partie de la Commission Enseignement du Conseil Général et siège également au Conseil d’Administration du collège Michelet ; ou autre exemple, à la voirie par la contribution du Département pour la rénovation du Boulevard de Verdun. Ce niveau local permet une compréhension des problèmes quotidiens des Val de Marnais. Enfin, le Conseiller Général a une responsabilité citoyenne et sociale : à l’écoute de ses habitants, j’assure une permanence d’aide et de soutien auprès des Fontenaysiens qui le sollicitent. Ainsi sont résolues certaines demandes de logement, des aides à la recherche d’emploi, ou un dysfonctionnement avec une administration ou encore un problème de surendettement, etc…
Il reste des domaines probablement insuffisamment pris en compte comme la sécurité des personnes et des biens. Le Conseiller Général a, dans ce cas, une responsabilité d’influence auprès de l’Etat, comme par exemple, pour préserver le maintien d’une gendarmerie à Fontenay.

 

Le point de vue de Monsieur BAYEURTE Conseiller Général du Canton EST à qui a succédé, d'un commun accord, M.Gilles Saint Gal

Le Conseil Général a des missions obligatoires qui, dans le Val-de-Marne et à Fontenay-sous-Bois, sont étendues. Cette gestion départementale humaine, sociale ne peut pas être limitée à un quartier, elle touche bien évidemment tout le département.
Ainsi, notamment pour le quartier du Plateau, l’intervention du Département va de la gestion et de l’entretien du Collège Joliot-Curie (gros travaux prévus pour 1998-1999 de 7,5 Millions de Francs) et du Collège Jean Macé. Ces jeunes collégiens bénéficient à chaque rentrée de cadeaux du Conseil Général : calculatrices, sacs de sport, atlas, livres d’art. De plus, afin de permettre au plus grand nombre de déjeuner, le Conseil Général, le seul en France, participe aux frais de demi-pension. Le Conseil Général finance une partie de la formation des jeunes animateurs (BAFA-BAFD). C’est ainsi qu’à Fontenay, plus de 60 animateurs sont formés chaque année, grâce à cette contribution. Les jeunes sont aussi intéressés par le « Festival de la jeunesse » ainsi que par les Jeux sportifs du Val-de-Marne uniques en France.

Le Val-de-Marne est le premier département pour le nombre de crèches départementales : crèches des Larris, crèche des Maisons Rouges, et crèche des Grands Chemins. La prévention, menée grâce aux PMI aux campagnes de vaccination, place le Val-de-Marne comme le premier département français pour son plus faible taux de mortalité infantile.

Le Département intervient également en matière d’environnement. Un effort important est donné à la voirie, au réseau d’assainissement, aux collecteurs d’eaux pluviales, aux plantations. Ces dernières années ont été aménagées : les avenues Joffre, E. Renan, Parmentier, V.Hugo ainsi que le Bd de Verdun qui a vu sa réfection totale avec de nouvelles places de stationnement, de nouveaux arbres d’alignement et un nouvel éclairage public. C’est un projet de participation financière à la réalisation de la coulée verte.

C’est aussi l’amélioration de l’habitat par l’aide aux petits propriétaires fonciers et la réhabilitation de logements sociaux.

C’est également l’installation d’équipements de proximité (21 tables de ping-pong, etc…). Le Département a également contribué à l’agrandissement à Fontenay d’un foyer de jour « Amis » qui accueille, de façon permanente, 17 adultes handicapés mentaux.
Le Département organise maintenant des rendez-vous culturels réguliers : Forum des Sciences et des Techniques, Festival Ciné-Juniors au cinéma le « Kosmos », Festival de la Chanson Française, exposition du FDAC (Fond Départemental d’Art Contemporain) à Fontenay, etc…

Le Conseil Général s’honore, bien évidemment, de diverses actions envers les gens les plus démunis : les journées de la solidarité avec les colis offerts pour les fêtes, une « carte orange » gratuite pour les chômeurs de moins de 25 ans, etc…

Pour les retraités, c’est la mise en place d’un service de téléalarme à domicile, la carte améthyste et l’engagement, en 1998, dans la prestation spécifique dépendance.

haut de la page


Accueil ] Remonter ] Suivante ]sommaire ] JOURNALPLATEAU58 ]