La ville ] Le Plateau ] La mairie ] L'Association ] Tribune libre ] Sites utiles ] ALBUM PHOTOS ] bonjour ] Concours ] Accueil ] Remonter ] sommaire ] JOURNALPLATEAU58 ]

Historique de la viabilisation du quartier

Viabilisation des rues et dates de dénomination des rues

 

 Les noms changent au fil du temps...

rue Poussin

viabilisée en 1932 – 1933

porte ce nom depuis 1931

Sentier de la Source Poussin 1931
rue Jean Jaurès

viabilisée en 1931

porte ce nom depuis 1924-1925

Sentier du Rû Coin Jean Jaurès
rue Racine

viabilisée en 1938

porte ce nom depuis 1927

Sentier de la ruelle Pierreuse Racine
rue Emile Zola viabilisée 1937-1938 porte ce nom depuis 1926  
Chemin de la ruelle des Larris   Emile Zola
Impasse de la Chaussade   Emile Zola
rue Fabre d’Eglantine viabilisée en 1937-1938 porte ce nom depuis 1931 Sentier du Chemin de St Denis F.d'Eglantine
rue Gilbert Ribatto porte ce nom depuis 1949 Villa Boissonot Gilbert Ribatto 1949
rue E. Héricourt porte ce nom depuis 1961  
Matène (entre ave de la République et la rue des Moulins)   Eugène Héricourt 1931
sentier du Moulin    
boulevard de Verdun porte ce nom depuis 1918 en 1831Verdun (Bd) mise en place du plan de fortification de Paris Théophile Sueur (Bd) 
rue Gay Lussac viabilisée en 1933 porte ce nom depuis 1931 Gay Lussac Chemin de St Denis 1931
rue Seyvert  rue ouverte en 1933  
rue Victor Lespagne une ouverture reliant l’avenue de la République et la rue des Moulins est envisagé dès 1911. Elle porte ce nom depuis 1949. Maire de 1925 à 1935, c’est sous son mandat que l’essentiel de l’assainissement de la voirie est réalisé, et on comptabilise 50 ouvertures de voies pour la même période Jules Ferry (entre Ave de la république et la rue Edouard Maury)V. Lespagne1949
rue Marcelin Berthelot viabilisée en 1933 Chemin des Marchais Berthelot
rue Anatole France porte ce nom depuis 1926 Chemin du Rû Coin Anatole France 1923 (1933) 

Ancien lieu dit où coulait un ruisseau

rue André Tessier porte ce nom depuis 1945

une partie de la rue des Moulins

en 1902, le flanc droit est couvert de champs

Chemin du Moulin (dit Chemin Vert des Carreaux)   Tessier1945
Moulins (entre ave de la République et St Germain)   Tessier1945
rue Cuvier porte ce nom depuis 1931 Marchais Cuvier1931 (ancienne rue des marchais ou chemin de la mare aux marchais) 
avenue du Maréchal Joffre porte ce nom depuis 1937 section de voie du chemin de grande communication 42 (DUP)
rue Denis Papin porte ce nom depuis 1931 Marbois /Papin/1931/Voie 61 du plan d’aménagement
rue des Rosettes porte ce nom depuis 1932

ancien sentier des Rosettes

avenue de la République porte ce nom depuis 1896/1897

chemin de communication 43

décision de créer cette avenue en 1892 (sur le coteau des carreaux)

place Michelet porte ce nom depuis 1931 en lieu et place de la Mare aux Marchais, devient en 1905 la place des Marchais suite à son assèchement
avenue Victor Hugo porte ce nom depuis 1902 premier tronçon de l’avenue de la République Chemin du Milieu Victor Hugo 1884 
avenue Ernest Renan  porte ce nom depuis 1910 4 Ruelles (entre ave Montreuil et route stratégique ) Ernest Renan 1910
rue Vedrines porte ce nom depuis 1937 Nouvelle Vedrines 1937
rue Edouard Maury porte ce nom depuis 1945 (nom d’un résistant, mort fusillé par les allemands) 1908 : rue du Plateau sentier tortu puis sentier du Plateau
rue Béranger

  porte ce nom depuis 1931 (nom d’un poète et chansonnier du XIXe siècle, il vécut à Fontenay)

ancien sentier du bois Guérin Leroux

Chemin du Bois Guérin Leroux /Béranger/1931

rue des Moulins porte ce nom depuis 1895 (au moins) Chemin du Moulin (dit Chemin Vert des Carreaux) Moulins 

A l’angle de l’avenue de la République , maison Robert (dancing)

216 rue des moulins, la maison Rubi : également un dancing

avenue Danton  porte ce nom depuis 1910 Partie de l’ancien chemin de grande communication  42 Entre ch. des 4 ruelles et Ave RépubliqueAve Danton
rue Alfred de Musset  viabilisée en 1928 porte ce nom depuis 1931(Ancien chemin des Rieux) Petit Paris/A. de Musset 1931
rue Michelet : viabilisée en 1932/1933 porte ce nom depuis 1931 Plâtrière/Michelet/1931

Plateau

Edouard Maury

1945

Planchette

Mot

1945

Plâtrière

A. Chémier

1931

Pommiers

Castel

1893

Chemin des Pommiers

M. J. Faucher

1947

Chemin de la Prairie

Edouard Brauly

1940

Sentier des Prés Lorets

Prés Lorets et Mirabeau

 

Pressoir

Lavoisier

1931

1er Sentier du Pressoir

Boileau

1931

2èm Sentier des Priets

Marceau

1937

3èm Sentier des Priets

Hoche

1937

Sentier des Pucelots

Joinville

 

4 Ruelles (entre ave Montreuil et route stratégique )

Ernest Renan

1910

Entre ch. des 4 ruelles et Ave République

Ave Danton

1910

Raspail

Gérard Philippe

1972

Sentier des Regards

Molière

 

Sentier des Rieux

Balzac

1931

Chemin du Rû Coin

Anatole France

1923 (1933)

Sentier du Rû Coin

Jean Jaurès

 

Chemin de la ruelle des Larris

Emile Zola

 

Impasse de la Chaussade

Emile Zola

 

Chemin de la ruelle des Larris

Fontaine

 

Chemin de la ruelle des Larris

Bois Gallon

 

Sentier de la ruelle Pierreuse

Racine

 

Sentier des Ruffins

Pierre Herie

1923

Sentier du Ruisseau des Rosettes

Ruisseau

 

Sentier du Ruisseau des Rosettes

J. Ferry

1904

Sentier des Rosettes

Matène et rue des Rosettes

 

Chemin de St Denis

Gay Lussac

1931

Sentier du Chemin de St Denis

Levant

1902

St Germain et rue du Colombier

Rosny

1876

Chemin St Maur

Taine

1931

St Vincent (prolongée)

Squéville

1907

St Vincent (prolongée)

Vincigurra

1908

Sentier de la Source à Broc

Auguste Comte

1912

Sentier de la Source

Poussin

1931

Sentier dit le Rû Coin

Balzac

1931

Sentier des Terres St Victor

Terres St Victor

 

1er Sentier des Terres St Victor

Eugène Martin

1910

Théophile Sueur (Bd)

Verdun (Bd)

 

Sentier Tortu

Edouard Maury

 

Les lieux dits

Carreaux (les)

Le levant du Chemin St Denis

Chemin de St Denis (le couchant)

Le ru coin

Moulin des Carreaux

Le petit Paris

Sauce à Broc

Les Marchais

Le moulin des Rosettes

Evolution du quartier du Plateau

Ce flanc de la ville, le quartier du plateau, connaît un développement urbain relativement tardif. Pour l’essentiel l’ouverture des voies de communication s’effectue dans le cadre du plan d’aménagement, d’embellissement et d’extension de la Commune, issu des lois du 14 mars 1919 et du 19 juillet 1924 , approuvé par décret en 1930.

En 1900, seules l’avenue de la République appelée alors chemin de grande communication 43 et la rue des Moulins (comprend l’actuelle rue Tessier) desservent cette partie du territoire ; le reste du territoire nord de la commune se compose de chemins et sentiers ruraux.

A cette même époque, la ligne de tramways de Paris à Villemomble emprunte cette avenue et va contribuer à son développement. Le rapport de 1927 évoque une agglomération grandissante en direction de Montreuil et de Rosny. Le 3ème groupe scolaire de la plâtrière, « Michelet » dont la construction débute en 1928 répond en particulier à la présence d’une immigration italienne assez importante. Beaucoup de ces familles sont originaires de Rocca di Ferriere.

Ce même rapport dresse un tableau de l’urbanisation ainsi « au nord, au contraire ce sont de nouveaux quartiers résidentiels qui se sont formés jusqu’en limite de Montreuil quelques maisons de rapport sont édifiées en bordure du chemin de grande communication n° 43 (l’actuelle avenue de la République) ». Sur ce périmètre la municipalité souhaite éviter un développement anarchique sans infrastructure, au regard de ce qu’elle subit sur le flanc est. 

Le souci d’amélioration du cadre de vie est déjà présent. En 1934, les délibérations du Conseil Municipal indique des nouveaux travaux dans ce cadre ainsi un arrêté prévoit la « création d’une place publique dans le quadrilatère limité par le boulevard de Verdun, l’avenue de la République, la rue Gay Lussac, et la rue Auguste Comte, cette opération faisant suite à la mise à largeur à 16 m de l’avenue de la République poursuivie par le département ».

En outre, entre 1901 et 1931, la population fontenaysienne passe de 9 320 habitants à 30 047 habitants.

 

Nota Bene : Lieu - dit la mare aux Marchais, l’actuelle place Michelet

Ce territoire a appartenu aux chanoines de St Honoré . Une mare « des Marchais  signifiant sans doute Maraîchers» jusqu’au début de ce siècle alimentait les cultures avoisinantes. Elle fut asséchée en 1904 et supprimée. Sur le plan de la commune de 1870 dressé par Th. O. Lefèvre aucune construction ne couvre ce périmètre. Il faut attendre 1900 (sur l’extrait de l’Atlas Départemental) pour rencontrer quelques maisons. On remplace la mare par une place « des Marchais » puis place Michelet en 1931, en même temps que le baptême de la rue. Jules Michelet (1798,1874), historien, possédait une chaire au Collège de France, précurseur d’une école de pensée en Histoire et aux idées anticléricales et libérales.

haut de la page

La ville ] Le Plateau ] La mairie ] L'Association ] Tribune libre ] Sites utiles ] ALBUM PHOTOS ] bonjour ] Concours ] Accueil ] Remonter ] sommaire ] JOURNALPLATEAU58 ]